Partagez | 
 

 need some help - anri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


Voir le profil de l'utilisateur

❖ Avatar : Namie Amuro
❖ Dispo : présent(e)
❖ Âge : 20 y.o
❖ Nationalité : Japonaise
❖ Occupation : Étudiante en littérature
❖ Fiche & Relations : storylinks × phone



Posté le Mar 12 Nov - 15:12
Shizuko était crevée, elle sortait de cours et n’avait qu’une seule envie, rentrer chez elle et dormir, si ça lui était accordée bien entendue. Depuis déjà plusieurs jours, il y avait un vacarme épouvantable dans la maison, les affaires de son frère se faisaient de plus en plus bruyantes. Elle ne savait pas si c’était à cause de ce meurtre qui s’était déroulé une semaine plus tôt à Ikebukuro, mais en tout cas, ça avait fait soit grimpé les affaires, soit ça les avait freiné et ça, son frère n’aimait pas du tout. Heureusement que la jeune femme ne se mêlait pas de toutes ses affaires de famille, sinon elle n’aurait pas fini d’en entendre parler. Son frère la protégeait pas mal de tout ça, ça l’agaçait, mais au moins, elle n’avait pas à subir des discussions quelques peu morbides quand ils leur arrivaient de manger ensemble. Enfin, tout ça pour dire, qu’avec leurs histoires, elle ne dormait pas bien ces derniers temps et avait donc du mal à suivre en cours. Elle ne désirait que rentrer chez elle au plus vite. Marchant d’un pas rapide, écouteurs sur les oreilles, la rue défilait à grand pas et elle ne fit pas vraiment attention à ce qui l’entourait, elle connaissait cette ville par cœur, quand ils étaient enfants, leur père les emmenait son frère et elle, dans tous les recoins de la ville. Songer à son père ne lui fit pas du plus grand bien et la jeune fille ne fit même plus attention aux rues qu’elle empruntait. C’est seulement lorsqu’elle faillit heurter quelqu’un, qu’elle leva la tête pour regarder autour d’elle. Elle venait d’arriver dans le Metropolitan Art Space, elle avait fait un détour. Bravo Shizuko.

Soupirant, elle continua son chemin avant de s’arrêter nette quand une personne s’interposa entre elle et son chemin. Elle releva la tête, un jeune homme au sourire insolent la regardait. Elle enleva ses écouteurs. « Un problème ? » demande-t-elle, un peu agacée oui, habituellement elle l’aurait demandé plus gentiment. « On sait que tu fais partie des Yakuzas, alors toi et ton clan vous allez vite aller avouer à la police que c’est vous qui avez tué cette fille, sinon c’est toi qui va prendre comme message d’avertissement. » Elle haussa un sourcil, le « on » ne l’enchantait guère et c’est en se retournant qu’elle vit trois autres garçons. Génial. À première vue, ce n’était pas des G-boys, elle pencherait plus sur les Black Angels, encore mieux. Elle soupira avant de répondre. « J’ai une tête de Yakuza selon toi ? Franchement ? Allez laisse-moi passer s’il te plait. » demanda-t-elle, n’oubliant pas la politesse, elle allait éviter de la provoquer, car bien qu’elle soit gentille et compréhensive, se faire emmerder dans la rue n’était pas ce qu’elle préférait, surtout si c’était … pour lui mettre un meurtre sur le dos ? Elle ne se mêlait pas des affaires de son frère, mais ne doutait pas un seul instant, ce n’était pas innocent et elle était sûre qu’il, ou bien ses hommes, s’étaient déjà salis les mains plusieurs fois. Le jeune homme n’était pas prêt de la laisser tranquille en tout cas, il la poussa vers un mur et elle grimaça en sentant son dos cogner contre celui-ci. Elle était bien maintenant, et ce n’était pas dans ce genre de situation que la plupart des citoyens aimaient intervenir. On baissait la tête et on faisait semblant de ne rien voir. Allez, il y allait bien avoir une personne qui allait intervenir quand même ? « Je n’ai rien avoir avec tout ça, laissez-moi tranquille. » dit-elle, un peu moins sûre d’elle, ils n’hésiteraient pas à s’en prendre à elle, physiquement, elle le savait. Une chose est sûre, si jamais elle rentrait chez elle entière ce soir, c’est son frère qui s’en prendrait plein la gueule, car ce n’était en aucun cas sa faute ce qui arrivait. C’était ces putain d’affaires.


avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://creaphy.e-monsite.com/

❖ Avatar : LE [EXID]
❖ Dispo : présent(e)
❖ Âge : 23 ans
❖ Nationalité : japonaise
❖ Occupation : trafiquante de drogues
❖ Fiche & Relations : Fiche & Links



Posté le Dim 24 Nov - 20:14
C'était une journée spéciale. Spéciale pourquoi ? Pas parce qu'il faisait un semblant de beau depuis plusieurs jours. Pas parce que je m'étais levée du bon pied non plus. Non, parce que je suis allée en cours, et ça c'était la deuxième fois en 2 mois de cours. C'était pas mal, non ? Je tirai un coup sur ma cigarette. Je n'avais qu'un petit sac à main sur moi, contenant mon briquet et mon paquet de clopes. Si j'avais mis les pieds dans cette baraque, c'était bien parce que sinon, j'allais être expulsé. Pas que cela me gênait vraiment, mais c'était plus un côté administratif ou je ne sais pas quoi. Je valais plus cher sans cours qu'avec. Alors bon, je me coltinai une journée pleine de cours inutiles avant de reprendre mes affaires pendant les 30 prochains jours. Ca changeait de mon quotidien, disons simplement cela. Ca me faisait presque ni chaud ni froid. Les gens n'osaient pas m'approcher, c'était pas plus mal. Je sentais le charisme que j'exerçai sur les gens, c'était pitoyable à souhait. Bref.

J'allais retourner chez moi, comme si de rien n'était. Le chemin habituelle, mon habitude habituelle, moi quoi. C'était normal jusqu'à ce que je passe dans une ruelle ou trois gars s'attaquaient.. bah à une fille quoi. Usuellement, je passais mon chemin sans même jeter un coup d’œil sur ce qui se passait aux alentours. S'ils avaient des embrouilles, mais qu'ils les résolvent eux-mêmes ! Je n'étais pas la juge ambulante qui arrivait avec une baguette magique. Non vraiment, je n'étais pas pleine de compassion pour les pauv' filles qui avaient la bonne idée de passer dans une rue si peu sûre. Mais bon, il fallait dire que ces temps-ci, on était tous sur les nerfs. Cette histoire de meurtre... c'était mystérieux. Je n'avais aucune idée de qui avait bien pu faire le coup. Mais ce n'était pas nous, c'était sûre. Quelle idée de tuer un mec en même temps, inutile. Cela ennuyait quelque peu nos affaires, mais cela restait encore convenable. Ce que je ne supportais pas par contre, c'était les accusations que ces mecs de rues osaient porter. Non mais vraiment, pas mieux à faire ces Black Angels. Rien que d'y penser, j'étais furax.
Bon, je revenais sur cette histoire de petite fille maltraitée. Quand je la vis bien, je sus que c'était elle, la fille des Ogawa. Son nom m'échappait un peu, mais je la savais fille de Yakuza, ça me suffisait. Je ne réfléchis pas plus, je me lançais vers ces trois débiles. Ils ne m'entendirent même pas, tellement ils étaient occupés par leur business. Je mis un joli coup de pied à celui qui était le plus près de moi. J'avais de beaux talons aiguilles, alors cela le transperça joliment. Oh, pas suffisamment pour qu'il en meurt, mais des fois j'aimerais bien. Bref, il hurla ô très fortement, et ils tournèrent alors tous les têtes vers moi. Je fis un très léger sourire sur le coin de mes lèvres, avant de tirer de nouveau sur ma cigarette. Mes lunettes de soleil avaient un joli effet de domination, sans compter que je savais me débrouiller dans les bagarres de rues. Bref. Je dis d'un air blasé. « Vous dégagez ou je vous en fout une, ok ? » Ils se concernèrent une demi-seconde du regard, avant de déguerpir. Fallait dire que j'avais mon quota de réputation par ici, ma tête n'était pas si inconnue. Je comptais particulièrement sur mon charme dominant, mais si ma popularité suffisait, cela m'allait. Ils disparurent non sans nous crier dessus « On vous aura, je le jure sur la tête de ma mère ! » C'est ça. Je me retournai vers la Yakuza. « C'est ok ? T'as besoin d'aller à l'hôpital ? »

 

need some help - anri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 10 Pwopozisyon Jan Anri Seyan yo. Kisa nou panse de yo?
» Men mesaj Jan Anri Ceyan voye pou tout ayisyen. Toutmoun Ladan l.
» Eske Ayiti sitou moun nan No pa lese pase chans yo ak lamo pematire Anri Kristof

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» M I D N I G H T • I K E B U K U R O  :: Ikebukuro :: Metropolitan Art Space-