Partagez | 
 

 Promenade nocturne | ft. Nakagawa Eri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Admin

Voir le profil de l'utilisateur http://m-ikebukuro.forumactif.fr

❖ Avatar : Katô - sexy - Shigeaki
❖ DC : Aucun
❖ Dispo : présent(e)
❖ Âge : 25 ans
❖ Nationalité : Japonaise
❖ Occupation : Inspecteur de Police
❖ Fiche & Relations : UC



Posté le Ven 26 Juil - 0:09
C'était un vendredi soir, et également une soirée de congé pour Hiroto. A force de cogiter sur ses deux enquêtes en cours, même une fois rentré chez lui, le jeune inspecteur n'arrivait pas à décrocher du boulot et continuait d'avoir le cerveau en ébullition, que ce soit en mangeant devant les infos de la NHK, en prenant sa douche, en donnant le bain à son chien ou même au fond de son lit, prêt à dormir. Ses nuits étaient d'ailleurs agitées de cauchemars, il se réveillait plus souvent dans la nuit. C'était quand même un métier très prenant et fatigant d'être flic.
Ce soir-là, Hiroto tournait en rond chez lui. Si bien qu'il crut qu'il allait devenir fou dans les minutes à suivre. Il décida donc d'aller prendre l'air, de couper court avec tout son environnement habituel, et d'aller se balader dans le parc du temple Zoshigaya. Il était fort rare que le jeune policier se rende dans cette zone d'Ikebukuro, il n'allait prier au temple qu'aux périodes de l'année où c'en était la tradition comme au nouvel an par exemple, il n'avait pas vraiment le temps de s'adonner à ce genre de pratique en vérité. Ni une ni deux, il enfilait une veste légère à manches courtes et quittait son domicile, accompagné de son fidèle ami Kuro.

L'été était bel et bien présent à Tôkyô, et dès le matin, il faisait une chaleur étouffante. Particulièrement cet été-là, où la canicule était redoutable et où il valait mieux rester chez soi plutôt que sortir. Mais le soir, l'air devenait plus respirable, et comme il était déjà vingt-et-une heures passées, une légère brise planait dans l'air de la capitale nippone. C'était plutôt agréable. Depuis qu'il avait perdu la vue, Hiro avait appris à apprécier les choses avec ses autres sens, et sentir la brise caresser son visage et le rafraîchir lui faisait du bien. Il était certain qu'il ne l'aurait pas appréhendé de la même façon s'il avait l'esprit occupé à regarder tout ce qui se passait alentour. Il se laissait juste guider par Kuro, à qui il avait donné la destination. Lorsqu'il l'avait dressé, il l'avait emmené un peu partout à Ikebukuro pour qu'il prenne ses repères et soit habitué aux destinations fréquentées par son maître.

Une fois que le jeune homme et son chien furent arrivés à bon port, Hiro put constater qu'un calme plat régnait dans le parc. Il n'y avait pas un chat. Ce silence lui faisait du bien, les bruits des moteurs de voiture étaient un peu moins flagrants que depuis son appartement en centre-ville. Il allait peut-être réussir à décompresser au final.
C'est alors que Kuro se mit à japper joyeusement, comme s'il avait rencontré quelqu'un qu'il connaissait. Lorsqu'il n'était pas en mission avec la police, Kuro était libre de ses mouvements tant qu'il ne paumait pas son maître et ressemblait plus à un chien comme les autres, un bon gros labrador noir qui devait son surnom à la couleur de son pelage.  « Bah pourquoi t'aboies comme ça Kuro ? T'as vu quelqu'un qu'on connaît ? » demanda Hiro en se penchant pour gratter l'oreille de l'animal. C'était sûrement ça. Mais Hiro n'avait pas encore identifié l'individu, sa voix n'ayant pas encore retenti dans ses oreilles.


Invité





Posté le Ven 26 Juil - 21:32


On s'est pas déjà vu quelque part? Enfin, façon de parler, bien sûr. Haha.

18h. C'est l'heure à laquelle j'avais commencer à travailler ce  soir. Après avoir bosser la veille, jusque 2h du matin, voilà que je devais déjà y retourner. Dire que je n'avais pas eu le droit à mes douze heures de sommeil. Heureusement, j'adorais ce job. Travailler le soir, faire des rencontres, ramasser du fric, pouvoir flemmarder sans que ton boss te voit... Le paradis ! Seulement 21h, et voilà que je venais tout juste d'accompagner mon huitième groupe de clients jusque l'Izakaya. Un groupe de quatre jeunes, probablement des Lycéens. J'étais certaine qu'aucun d'entre eux n'avaient la majorité, mais qu'est ce qu'on y peut. Ca reste mon gagne-pain. Maintenant, je devais donc retourner près de la station de metro pour chercher de nouveaux clients, mais avant ça, je comptais bien m'autoriser une petite pause. Un léger détour par le parc, c'était l'itinéraire idéal pour profiter du calme avant de me lancer une fois de plus dans la foule Tokyoïte.

Je marchais alors, en secouant mes flyers près de mon visage pour m'éventer. Il faisait bon, mais passer mon temps à piétiner en tout sens me donnait chaud. J'appréciais cette chaleur. Mais j'appréciais un peu moins que mon visage brille à cause de la transpiration. Je m'arrêtais alors un instant, le temps de sortir de ma poche le nécessaire pour me repoudrer le nez, sans remarquer que je n'étais pas seule. C'est alors qu'un aboiement retentis dans le parc. Après avoir légèrement sursauté sous l'effet de surprise, je me tournais vers la boule de poil à quelques mètres de moi, que je reconnu aussitôt. Kuro. L'adorable chien d'aveugle avec qui j'avais passer un peu de temps, lors de ma dernière visite au commissariat de police. Son maître, quant à lui, n'était pas si adorable et affectueux que Kuro. Pas très amical. Malgré tout, il semblait être un type bien.

« Kuro ! J't'ai manqué ?! »

Je m'étais approchée joyeusement, puis accroupie auprès du chien pour pouvoir le caresser. Quelle adorable bestiole. Si bien que j'en avais presque oublié la présence de son maître. Aussitôt, je me relevais pour saluer l'inspecteur qui se tenait devant moi, avec un beau sourire et un signe de la main.

« Osu ! »

Peut-être ne se souvenait-il pas de moi. Je n'étais qu'une simple nana paumée qui était venue récupérer son père en cellule de dégrisement. Un inspecteur devait avoir autre chose à penser. Surtout qu'en plus de cela, il n'y avait aucun risque pour qu'il se souvienne de mon visage. C'était plutôt délicat comme situation. S'il ne se souvenait pas, je me voyais mal me présenter en tant que "la fille en jaune qui a un père alcoolique". Puisque oui, je porte toujours du jaune. Ce soir encore, j'arborais ma casquette à l'envers d'un jaune canaris qui ne pouvait passer inaperçu. Si ce n'est pour un malvoyant...


made by ℬlue ℐⅴy


avatar
Admin

Voir le profil de l'utilisateur http://m-ikebukuro.forumactif.fr

❖ Avatar : Katô - sexy - Shigeaki
❖ DC : Aucun
❖ Dispo : présent(e)
❖ Âge : 25 ans
❖ Nationalité : Japonaise
❖ Occupation : Inspecteur de Police
❖ Fiche & Relations : UC



Posté le Jeu 1 Aoû - 13:54
Finalement, ce fut une voix de fille qui s'éleva dans le silence du parc. Il avait entendu Kuro détaler, sans doute pour aller accueillir avec joie la nouvelle venue, puisque la voix féminine demanda si elle lui avait manqué. Hiroto, un peu confus, se rapprocha non sans une certaine maladresse des deux protagonistes, se laissant guider par les jappements de son chien et la voix de la jeune fille, qui le gratifia d'ailleurs d'un « osu » distinct et franc. Le jeune inspecteur resta un moment silencieux, moment pendant lequel il essaya de fouiller sa mémoire auditive afin de se souvenir à qui appartenait cette voix. C'était sans aucun doute une jeune fille, du genre lycéenne ou à peine plus vieille, à en entendre la voix. En tout cas, cela aurait été bizarre si une femme d'âge mûr avait ce genre de voix un peu aiguë. Elle n'avait pas approché Kuro par hasard puisqu'elle avait appelé le chien par son prénom, et donc ils s'étaient déjà rencontrés. Si elle demandait à Kuro si elle lui avait manqué, peut-être qu'il l'avait rencontrée assez récemment. Hmm … La seule personne correspondant à toute cette description était la jeune fille qui était venue au commissariat récemment, pour venir chercher son père un peu éméché. Il n'avait pas non plus une mémoire infaillible mais il ne se souvenait plus d'avoir rencontré une autre jeune fille dans les dernières semaines.  « Tu es la jeune fille qui est venue au commissariat l'autre soir ? » hasarda-t-il, peu sûr de lui comme à son habitude. Peu à l'aise quand il s'agissait d'aborder les gens, de tenir une conversation ou quelque chose du genre, Hiroto laissait transparaître son malaise et tentait bien souvent de le dissimuler derrière son côté bourru et peu abordable, alors que pas du tout. Il avait toujours un peu peu de dire une maladresse qui offenserait la personne en face de lui, et il ne pourrait même pas voir sa réaction faciale, alors bon.

Il finit par obtenir une réponse affirmative et se sentit rassuré d'avoir visé juste. Si ce n'avait pas été elle, il aurait très bien pu la vexer en se trompant. En général les gens étaient cléments avec son handicap mais comme il ne portait pas H24 des lunettes de soleil, cela n'était pas évident au premier coup d'oeil qu'il était malvoyant. Mais elle le savait, puisqu'il l'avait déjà expliqué lorsqu'elle était venue au commissariat. Hiroto se souvenait parfaitement de ce jour, ou plutôt cette nuit, où comme il était de garde, il se devait de surveiller le fameux saoulard qui marmonnait dans son sommeil -ou dans ses moments conscients, il n'en savait rien-, tout en décuvant. Il se souvenait surtout de la nauséabonde odeur d'alcool qui émanait de la cellule et l'écoeurait au plus haut point. Il ne buvait qu'occasionnellement de l'alcool, mais en tout cas pas au point d'être ivre et de provoquer un accident. Enfin, depuis son accident, il avait arrêté l'alcool tout court, se contentant du classique verre de vin lors de repas au restaurant. Son accident avait laissé bien trop de séquelles dans sa vie et il était hors de question de se mettre davantage en danger. Lui qui aimait conduire, il ne pouvait plus toucher à un volant, se contentant du siège passager. Mais c'était comme ça, ainsi va la vie.  « Qu'est-ce-qui t'amène au temple ? » Question terriblement bateau juste histoire de dire « oui je cause et non, je ne suis pas muet en plus d'être aveugle. »


 

Promenade nocturne | ft. Nakagawa Eri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenade nocturne
» Balade nocturne [ pv : Matt ]
» Randonnée nocturne Sports et Loisirs Brasparts-Lannédern
» Qui pour une promenade nocturne ?
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» M I D N I G H T • I K E B U K U R O  :: Fun :: Archives :: RPs-